Road Trip

Los Angeles, de Hollywood à Carson

Plage de Santa Monica

Point d’arrivée et de départ d’un road trip d’un mois, Los Angeles pendant une semaine et demi a su dévoiler ses anges et ses démons.

Getty Center à Los Angeles
Getty Center à Los Angeles

Welcome to Los Angeles International Airport

Dès votre arrivée en survolant Los Angeles, vous comprendrez que ce n’est pas une ville comme les autres. Tout d’abord par sa taille, plus de 100km Nord-Sud et 130km Est-Ouest. Oui c’est la distance Lyon-Grenoble ou si l’on compare en terme de périmètre totale il vous faudra parcourir 550km pour en faire le tour. Pour vous illustrer ce caractère gigantesque, voici un exemple d’incrustation de l’agglomération de Los Angeles en France :

Taille Los Angeles
Taille Los Angeles / Auvergne Rhône Alpes : réalisé avec Google Map 2018

Au vue de la distance de l’aéroport, avec les principaux points d’intérêt de la ville (28km en moyenne), j’ai choisi de prendre un Uber pour récupérer la voiture de location située au nord de Los Angeles. Les Uber sont moins cher que les taxis et en nombre bien plus important qu’en France. À titre d’exemple mon trajet d’1h30 pour 35km m’aura coûté 48.10 dollars.


California Dreamin’ 

En considérant la taille de la ville, j’ai très vite écarté l’idée de traverser toute la ville à pied. Cependant, la difficulté pour se garer avec notre véhicule de location et la densité de la circulation m’ont amené à utiliser les transports en commun.  Pour me déplacer de quartier en quartier puis par la suite, découvrir le quartier à pied. Vous trouverez de plus amples informations sur les différents moyens de se déplacer à Los Angeles dans notre article

J’avais plusieurs fois entendu parler du Melting pot en Californie et en particulier à Los Angeles. Ce mélange homogène des différentes populations créée des quartiers d’une diversité impressionnante. À titre d’exemple, notre AirBnb se situait pour nos premiers jours dans le quartier de Carson au sud de Los Angeles. Ces quartiers populaires mais emblématiques de Los Angeles m’ont rappelé des images des films comme Boyz’n the hood ou Freedom writers. Pour nous rendre à Santa Monica, que beaucoup d’entre vous connaissent pour ses plages sans fin, ses installations sportives (volley, musculation, pistes cyclables) et son petit parc d’attraction que vous pouvez voir en illustration de cet article, je devais traverser le Downtown Los Angeles avec ses gratte-ciels. Autant de quartier que d’impression de découvrir une nouvelle ville. Pour moi c’était un rêve d’enfance de découvrir ces villes géantes et ces immeubles.

Los Angeles Quartiers
Cartes des quartiers de Los Angeles

Cette carte vous permet, de découvrir les différents quartiers intéressants de Los Angeles. Au sud, il y a les quartiers dits “dangereux” de Inglewood et Compton. Le long de la côte, vous retrouverez Santa Monica et ses plages. Dans son prolongement, en vous dirigeant vers le Downtown (quartier d’affaire), vous trouverez les magasins avec différents centres commerciaux.

Vivre à la californienne

Venice Beach Skatepark
Photo du Skate Park de Venice Beach, en Californie

J’ai choisi de profiter de mon séjour en voulant vivre comme un habitant de Los Angeles. Et moins comme un touriste avide de découvrir les maisons des stars et une vie qui ne me correspond pas du tout. Évidemment, c’était mon premier séjour à Los Angeles. Je me suis donc senti obligé de visiter Hollywood avec ses boulevards, ses maisons et son signe mythique, mais aussi Beverly Hills avec ses voitures de sport, ses maisons de star mais je n’étais pas venu pour cela. J’ai préféré passer du temps à Santa Monica et marcher dans le Downtown Los Angeles. Par ailleurs, j’ai aussi beaucoup apprécié découvrir les quartiers “dangereux” de Los Angeles. Comme Inglewood, Campton ou Carson, je n’ai pas vraiment ressenti le danger mais plutôt le quotidien de la classe moyenne américaine. Et ce fût une expérience très enrichissante.


À quoi ressemblait une journée type à Los Angeles ? 

L’avantage de cette ville c’est que je n’ai jamais ressenti de journée type, chaque jour était différent. Mais…

Tout d’abord, se lever tôt ça peut sauver votre journée, mais alors tôt comment ? Aux alentours de 5h du matin c’est bien. Pourquoi ? Tout simplement, parce qu’à 5 heure il y a moins de monde sur les routes, moins de monde dans les bus. Et que prendre un petit déjeuner à proximité des rues commerçantes de Santa Monica ou d’Hollywood Boulevard avant qu’il y ait trop de monde, ça n’a pas de prix. C’est souvent comme cela que j’ai commencé mes journées. Un café au Starbucks le temps d’élaborer le plan de ma journée et c’est parti.

Un autre avantage de partir tôt c’est d’éviter la chaleur. Cela dépend de quand vous partez, mais l’été, la Californie atteint des records de chaleur. Les nombreux feux de forêts caractéristiques des périodes estivales en témoignent. Le mieux pour une journée réussie, c’est de partir tôt. Il vaut mieux préparer une longue marche le matin et aller se promener sur la côte l’après midi pour profiter de la chaleur moins importante à proximité de l’océan. 

Après, ceci n’est que la façon dont j’ai vécu mon séjour. Ce n’est que mon avis, d’ailleurs… pour ceux qui sont déjà allé à Los Angeles, n’hésitez pas à me raconter votre journée type dans les commentaires. Je serai heureux d’en discuter avec vous !


Le côté obscure du rêve américain 

Une chose qui m’a beaucoup surpris à Los Angeles et dans les grandes villes de Californie en général, c’est l’omniprésence des personnes sans domicile fixe. La dépendance aux drogues et l’impression de croiser la folie à chaque coin de rue sont constamment présents. Et cela peu importe le quartier dans lequel vous vous trouvez. Cela vous empêchera pas de profiter de la ville. Par conséquent, cela m’a posé beaucoup de questions concernant la gestion de ces profils par les autorités américaines. Aujourd’hui encore, je me demande pourquoi il existe une telle situation. N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez des indices là dessus.

Deuxième chose, on parle souvent de l’obésité aux Etats-Unis, mais pas seulement, c’est une tendance mondiale.  Cependant, comme je suis un pigeon étudiant qui n’a pas beaucoup d’argent, je me suis rapidement tourné vers ce qu’il y a de moins cher pour manger.  Et sans surprise, ce sont les fast food. Ces restaurants sont présents dans tous les quartiers mais surtout dans les plus défavorisés. A titre d’exemple, il est possible de manger un menu complet pour 3 euros composé d’un burger, d’une frite et une boisson souvent illimitée. En particulier à Los Angeles, on se retrouve souvent obligé d’aller dans ces types de restaurants étant donné la taille de la ville. Rentrer manger au Airbnb est compliqué. Dans notre cas l’aller retour pouvait représenter jusqu’à trois heures de trajet.


University_of_Southern_California
University of Southern California

Une semaine et demie en quelques mots

Si vous ne l’aviez pas encore compris, Los Angeles possède deux visages. D’une part, nous trouvons les lieux emblématiques, les plages, les universités américaines qui font rêver. Et d’autre part, la réalité d’une Amérique dont on nous fait pas vraiment la promotion dans les médias. Pour autant ce fût le plus beau voyage que j’ai vécu. En terme de souvenir, les photos et les visites sont incroyables. Mais l’aventure était aussi très humaine avec la découverte de l’envers du décor. Personnellement, avoir loué des airbnb à Carson pour la première semaine et à Inglewood pour la deuxième semaine a été je pense la meilleur idée du séjour pour profiter du vrai Los Angeles. Et vous ? Comment avez vous vécu votre Los Angeles ? Ou comment aimeriez vous découvrir Los Angeles ? 

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *