Road Trip

Notre visite de San Francisco en une semaine

San Francisco ! On pense tout de suite à la maison bleue sur la colline, on se voit au volant de la Ford Mustang dans le film Bullit, on se voit traverser le Golden Bridge. La vérité c’est que San Francisco a tout de la ville mythique que l’on imagine. Je vais essayer de vous expliquer pourquoi cette ville a été un véritable coup de cœur pour votre pigeon voyageur.

L’arrivée à San Francisco

Deuxième étape du roadtrip réalisé avec deux amis, l’arrivée à San Francisco fût assez spéciale. Nous sommes partis de Los Angeles pour faire la route en deux jours en passant par la Highway 101. Néanmoins, il se trouve qu’à 17h, nous étions à 4h de San Francisco. Nous avons pris la décision de ne faire aucune pause et d’être rapides sur les prises de vues. Le choix de trouver un endroit où dormir a été fait aux alentours de 22h. Tous les hôtels du coin étaient complets. J’avais lu sur internet avant de partir que nous pouvions dormir sur les parkings de Walmart (un équivalent de Carrefour aux USA) gratuitement. Je vais vous faire part de cette expérience qui fût très particulière…

De l’idée à la réalité

22h…Nous rentrons dans le parking de Walmart. Le temps d’analyser les zones les moins éclairées, le potentiel de mouvement nocturne des personnes et des véhicules, nous arrivons après 20 minutes à déterminer la place parfaite. Cette place étant déjà prise… Nous nous rabattons sur une autre.

Nous sommes trois, nous avons un Nissan Rogue (Nissan Qashqai en Europe), jusque là tout va bien. MAIS ! Nous avons aussi les valises, l’hypothèse de les laisser dehors nous a traversé l’esprit… Après un temps rapide de réflexion nous organisons le véhicule de manière à pouvoir dormir à trois dedans. 4h47… Axel se dit que ça serait une bonne idée d’ouvrir la portière pour sortir, sauf que notre véhicule a interprété cela comme une tentative de vol. 30 secondes, c’est le temps qu’il nous faudra pour retrouver les clefs pour arrêter l’alarme (klaxon, appel de phare et bip…). Nous reprenons la route et nous arrivons sur les coups de 5h45 à San Francisco pour voir cette vue. Oui, avoir dormi sur le parking de Walmart n’était plus si grave.

San Francisco Golden Gate
San Francisco Golden Bridge

Notre auberge de jeunesse dans le Golden Gate National Recreation Area. 

Lors de la préparation de notre voyage, nous voulions partager des moments avec des anglophones. Après tout, le but était aussi de progresser en anglais. Partant de ce principe, nous avons trouvé une auberge de jeunesse, son nom ? Hi Marin Headlands Hostel. Cette auberge est au cœur du parc naturel du Golden Gate, moins cher que la moyenne, à proximité des principaux axes routiers, elle vous permettra de découvrir les alentours de San Francisco.

Pratiquant la course à pied, j’ai pu profiter des randonnées qui traversent le domaine de l’auberge. Très rapidement, je me suis senti au cœur de Jurassic Park, en lieu et place des dinosaures, j’ai rencontré deux chevaux et des serpents. Si vous voulez profiter de San Francisco, tout en vous ressourçant dans le calme et la nature, je vous conseille vivement de prendre une chambre au Hi Marin Headlands Hostel. Si vous avez un véhicule, argument supplémentaire, vous pourrez vous garer facilement et gratuitement ce qui est très rare à San Francisco.

Golden gate national recreation park

San Francisco de A à Z 

Vous voulez un bon plan ? Partez tôt et garez votre véhicule sur la Great Hwy. Cette longue route situé à l’Ouest de San Francisco vous permet de garer votre véhicule gratuitement au niveau du 704 Great Hwy Parking. Après avoir laissé notre voiture à cet endroit, nous avons marché pendant une petite heure pour arriver au Golden Gate Park. Hey ! Le saviez-vous ? Ce parc est 20% plus grand que celui de Central Park à New York, voilà c’est tout, c’était la minute du pigeon savant.

Golden Gate Park 

Prévoyez une demi-journée pour le visiter, il y a de nombreuses activités dans ce parc. Pour en citer quelques unes, vous pourrez retrouver un golf, un jardin botanique, un jardin japonais et bien d’autres choses. J’ai l’impression d’avoir visité deux ou trois pays différents pendant la visite du parc. Le mieux est de le traverser de droite à gauche et de continuer votre descente vers le sud pour atteindre le zoo de San Francisco. 

Zoo de San Francisco 

“What a wonderful Giraffe”, c’est avec cette phrase que j’ai commencé la visite du zoo. Chacune des 2000 espèces du zoo, entraînera la même réaction. L’entrée du zoo est payante à hauteur de 23 dollars (20 euros à peu près). Ce qui n’est pas très cher vu la qualité du zoo et sa taille (le prix du zoo de Paris est de 20 euros). Il faut savoir que dans l’idée je suis contre les zoo. Cependant, j’ai été agréablement surpris par la propreté du zoo et la taille importante des différents enclos. Et, en sortant du zoo, profitez en pour vous promener dans les quartiers environnants, ils sont typiques de tout ce que vous avez pu voir de San Francisco dans les films. De la petite maison bleue, aux grandes collines, vous pourrez tout découvrir. 

plan zoo de San Francisco

Downtown San Francisco

Comme dans toutes les grandes villes de Californie, j’ai fini par avoir comme objectif de trouver un Ross Dress For Less. C’est un magasin de vêtement pas cher avec beaucoup de grandes marques. Ma quête de Ross m’a amené à me perdre dans le downtown. Fait remarquable, San Francisco a su garder de nombreux immeubles des différentes périodes de sa construction. Cette particularité permet à chaque quartier d’avoir sa propre architecture qui change radicalement de l’un à l’autre. C’est assez magique de passer des rues en pente, si caractéristique de cette ville à une partie de la ville ultra technologique.

Bien plus qu’un voyage

Comme je vous disais en introduction, pour moi j’ai été conquis par cette ville et ce fut un véritable coup de cœur. Je retiens surtout l’ouverture des habitants de cette ville, c’est une caractéristique de la Californie. Mais on ressent vraiment que San Francisco est le berceau de cette ouverture. Pour les plus âgés d’entre vous, cette ville respire l’esprit de 1968/1969. A vous l’impression de liberté, l’absence de jugement et le rêve américain.

C’est bien simple, depuis que je suis revenu de cette ville, j’ai la volonté d’y acquérir un appartement. j’espère vous avoir donné envie de visiter cette ville. N’oubliez pas de nous partager votre expérience à votre retour !

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *